5 règles d’or pour l’achat d’une bague de fiançailles

0 Partages
0
0
0

La bague de fiançailles est un élément essentiel d’une demande en mariage classique : que serait ce grand moment sans une demande à genoux avec une magnifique bague en diamant étincelante ? Le choix n’a jamais été aussi vaste qu’aujourd’hui, ce qui ne facilite pas toujours la recherche de la bague idéale pour votre partenaire. Nos experts ont réuni quelques recommandations à votre intention pour vous aider à faire votre choix et à acheter la bague de vos rêves au meilleur prix possible.

Bague de fiançailles – Règle n° 1 : le goût de l’autre est déterminant

Si vous souhaitez faire une demande en mariage, vous avez peut-être déjà en tête une bague qui vous plaît particulièrement. Mais ce n’est pas vous qui porterez la bague au doigt, mais votre bien-aimé(e). Bien sûr, vos propres goûts jouent un rôle, mais n’oubliez pas de vous renseigner sur le type de bijoux que votre moitié aime porter.

En cas de doute, il est toujours utile de jeter un coup d’œil aux bijoux préférés avec lesquels la bague de fiançailles sera portée plus tard. Sont-ils plutôt voyants ou sobres, finement travaillés ou remarquables ? En quel matériau sont-ils fabriqués, en platine, en or blanc, en or jaune ou en or rose ? Le design est-il ludique et élaboré ou minimaliste et moderne ? Les réponses à ces questions vous permettront déjà de réduire quelque peu le choix de bagues de fiançailles et d’avoir une meilleure vue d’ensemble des bagues qui entrent en ligne de compte.

Il peut également être utile d’impliquer discrètement des amis proches ou la famille de votre partenaire et de les laisser vous conseiller dans votre choix. Un deuxième avis n’est jamais inutile, surtout de la part de personnes qui connaissent votre futur(e) fiancé(e) depuis toujours.

Bague de fiançailles – Règle n° 2 : la comparaison est un passage obligatoire

Vous avez découvert une magnifique bague chez votre bijoutier local et vous avez envie de l’acheter immédiatement ? Si vous avez un coup de foudre pour une bague de fiançailles, rien ne vous empêche de l’acheter, mais vous risquez de payer le prix fort. Lors de l’achat d’une bague de fiançailles, il est presque toujours payant de comparer les offres de différents distributeurs et fabricants. Le temps investi peut vous faire économiser beaucoup d’argent.

En effet, les bijoutiers en ligne, comme BAUNAT d’Anvers en Belgique, calculent des marges beaucoup plus étroites que les bijoutiers classiques. Pas de grandes surfaces de vente dans des endroits premium, moins de frais de personnel, approvisionnement des diamants directement à la source au lieu de passer par des grossistes et des intermédiaires ; sans tous ces frais, vous obtiendrez une bague de fiançailles haut de gamme à un prix bien inférieur. Et ce, sans faire de compromis sur ce qui compte vraiment, la qualité du bijou et du ou des diamants travaillés.

Bague de fiançailles – Règle n° 3 : connaître son budget

Une bague de fiançailles est un bijou que vous n’achetez qu’une seule fois dans votre vie et qui ornera ensuite la main de votre future épouse ou de votre futur époux pendant des décennies. Soyez généreux, tout en restant dans les limites de vos possibilités financières.

C’est aux États-Unis que l’on trouve la règle souvent citée selon laquelle une bague de fiançailles devrait coûter au moins deux voire trois mois de salaire net. Là-bas, la bague de fiançailles est considérée comme un symbole de statut social. Plus le diamant est gros, mieux c’est. Mais cette vision ne s’est jamais imposée en Europe, du moins pas dans la même mesure. Acheter une bague de fiançailles particulièrement bon marché et de qualité douteuse n’est certainement pas la bonne solution, mais prendre un crédit et s’endetter n’est pas non plus recommandé. Enfin, dans un avenir proche, l’organisation du mariage de vos rêves, avec l’achat d’une belle paire d’alliances est aussi à prendre en compte.

Fixez un budget avec lequel vous vous sentez à l’aise et qui vous laisse encore de la marge pour d’autres dépenses. La plus belle bague de fiançailles n’est pas forcément la plus chère et renoncer par exemple à son futur voyage de noces parce que la bague de fiançailles a largement dépassé son budget un an auparavant n’est pas le meilleur choix.

Bague de fiançailles – Règle n° 4 : acheter la bague en heure et en temps

Vous prévoyez des fiançailles somptueuses, peut-être associées à un voyage dans un lieu particulièrement romantique ? Magnifique ! Lors de la planification, pensez à la bague en heure et en temps. Un achat de dernière minute est généralement inutilement coûteux, car vous n’avez plus le temps de faire des recherches et des comparaisons en toute sérénité.

Les bagues de fiançailles en stock sont livrées rapidement ou peuvent être emportées directement au magasin. Toutefois, si vous préférez une fabrication sur mesure ou si vous souhaitez faire personnaliser une bague, cela peut prendre un peu plus de temps.

Il est préférable d’acheter la bague avant de planifier la demande en mariage proprement dite. Vous aurez ainsi déjà préparé une partie essentielle de votre demande et pourrez vous concentrer pleinement sur l’organisation.

Bague de fiançailles – Règle n° 5 : : privilégiez la qualité

Quel que soit le type de bague de fiançailles que vous souhaitez acheter, il n’est pas facile d’évaluer la qualité objective d’un bijou, mais il existe deux critères auxquels vous pouvez être attentif : la qualité du métal précieux et la qualité du ou des diamants de la bague.

Pour les métaux précieux, il faut toujours indiquer la proportion exacte de métal précieux pur dans l’alliage. Soit en millièmes, soit en carats. Pour l’or, par exemple, cela va de l’or 333 (8 carats) bon marché, qui ne contient qu’un tiers d’or, à l’or 750 (18 carats) de qualité supérieure, composé aux trois quarts d’or fin, qui est donc non seulement plus beau, mais aussi plus durable.

Pour les diamants, il existe quatre caractéristiques qui décrivent la qualité. Le poids en carats, la couleur, la pureté et la taille. En anglais, Carat, Color, Clarity et Cut, raison pour laquelle ces caractéristiques sont aussi appelées les 4C. Le carat décrit la taille et le poids d’un diamant, mais cela ne permet pas encore de tirer des conclusions sur sa qualité. La couleur va de D, un blanc pur, à Z, un jaune prononcé. Plus un diamant est blanc, moins sa teinte jaune est prononcée, plus il est rare et précieux. La pureté indique si et dans quelle mesure le diamant présente des inclusions, de minuscules cavités et des décolorations. Ici, l’échelle va de la pureté sans défaut (FL et IF) à I1-I3 ou PI1-PI3, des diamants avec des inclusions très fortes et sombres dont l’aspect est considérablement affecté. Et enfin, le dernier mais non le moindre, la taille, ou plus précisément la qualité de la taille. Celle-ci est indépendante de la forme du diamant (p. ex. brillant rond, diamant princesse carré) ; elle montre la précision avec laquelle la taille a été réalisée, et l’exactitude des proportions.

Le meilleur rapport qualité/prix pour une bague de fiançailles se trouve dans les diamants de couleur G et H, de pureté VS2 ou SI1 et de très bonne taille. Ils sont nettement moins chers que les diamants totalement parfaits en D-E, FL/IF et d’excellente taille, mais seuls les professionnels peuvent les distinguer visuellement à l’aide d’une loupe diamantaire. D’autre part, ils sont beaucoup plus beaux que les produits bon marché avec une teinte jaune perceptible et des inclusions importantes. Une qualité premium pour laquelle vous payez tout de même bien moins que pour une pierre idéale.

0 Partages
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous pouvez également aimer