Surprise proposal ideas

Refus d’une demande en mariage

0 Partages
0
0
0

Lorsqu’on planifie une demande en mariage, il y a tant à penser. Comment déclarer sa flamme, quelle bague choisir, quels mots prononcer et où faire sa demande sont sans doute vos principales préoccupations du moment. Mais autre chose doit accaparer votre esprit : et si on me disait non ?

Le refus d’une demande en mariage, bien que beaucoup plus rare que le oui, reste une possibilité lorsqu’on demande quelqu’un en mariage. Mais en fait c’est bon signe que vous y pensiez – admettre que ce soit une issue possible implique que vous avez bien réfléchi à ce que vous vous apprêtez à faire.

Comment réduire les chances d’essuyer un refus

Soyons clair : on ne peut pas forcer quelqu’un à dire oui s’il n’est pas d’accord, donc la seule manière d’éviter un refus est de demander à la bonne personne, au bon moment et de la bonne façon. Pas compliqué, n’est-ce pas ?

S’assurer d’être sur la même longueur d’ondes que son/sa partenaire et savoir ce qu’il/elle attend non seulement d’une demande, mais aussi de l’avenir, est la meilleure façon de savoir quand et comment faire sa demande.

Cependant, dans le cas où il/elle dirait non, voici notre guide qui explique quoi faire après un refus de demande en mariage :

Les causes les plus fréquentes d’un refus de demande en mariage

Il/elle n’est pas prêt(e).

Indubitablement, la cause la plus fréquente de refus est que la personne n’est pas prête. Une relation se construit à deux, et même si vous vous sentez prêt(e), vous ne formerez pas une équipe tant que votre partenaire ne l’est pas. Il est très important de se rappeler qu’un non n’est pas forcément définitif : pour certaines personnes, cela signifie juste pas maintenant.

Mauvais timing et/ou mauvais endroit

Une autre cause fréquente de refus est que la question a été posée par la bonne personne, mais au mauvais endroit ou au mauvais moment. Les émotions sont puissantes, et parfois elles prennent le dessus – un exemple (tristement) connu est de se déclarer spontanément lors du mariage de quelqu’un d’autre.

Ce n’est pas sincère.

Certains refus se produisent lorsque les gens sentent que la demande n’est pas complètement sincère. Peut-être que vous vous déclarez en réaction à quelque chose, ou peut-être par ce que vous pensez que c’est la « bonne » chose à faire, mais en fait ce n’est pas nécessairement ce que vous voulez.

Il/elle n’est pas stable financièrement.

Cela n’apparaît immédiatement comme une cause évidente, mais c’est un élément à prendre en considération : votre partenaire peut ne pas refuser la demande en elle-même, mais plutôt l’idée d’un mariage dans un futur proche. Beaucoup de gens veulent être financièrement stables pour se permettre un style ou un niveau particulier de cérémonie, et faire sa demande avant qu’ils n’en soient à ce stade peut provoquer un sentiment de claustrophobie, plutôt que d’enthousiasme.

Vous n’êtes pas sur la même longueur d’ondes.

Nous ne voulons pas vous rabâcher les mêmes choses, mais c’est important de le répéter : il faut veiller à ce que vous et votre partenaire soyez sur la même longueur d’ondes pour éviter des situations comme celles-ci. Êtes-vous sûr que votre partenaire souhaite se marier ? Savez-vous si il ou elle est ne serait-ce qu’intéressé(e) par l’idée du mariage ? Ce sont toutes les questions que vous devez vous poser avant de faire votre demande.

Que faire après un refus de demande de mariage ?

Si vous essuyez un refus, le plus important est que vous gériez la situation avec toute la délicatesse et tout le respect que vous méritez l’un comme l’autre. Bien sûr, vos sentiments seront terriblement blessés et vous devez vous accorder du temps, mais votre partenaire doit sans doute aussi éprouver une grande confusion.

La meilleure chose à faire en pareil cas est de se montrer honnête. Demandez à votre partenaire pourquoi il/elle vous a répondu non – pas pour essayer de le/la faire changer d’avis, mais parce que vous voulez savoir ce qu’il/elle pense et ce qu’il/elle ressent. Vous avez également l’opportunité d’expliquer ce que vous avez ressenti, de sorte qu’il y ait un partage d’informations.

Certains couples se séparent quelques temps après un refus de demande de mariage pour respirer et essayer d’y voir plus clair. Pour certaines personnes, cela peut prendre quelques heures, un week-end ou quelques semaines — chacun fonctionne différemment. Durant ce laps de temps, il est très important de respecter l’espace de l’autre, de ne pas le/la bombarder de messages, de ne le/la harceler d’appels ou de lui ressasser les raisons pour lesquelles il/elle aurait dû dire oui.

Comment aller de l’avant après un refus de demande de mariage

Bonne nouvelle : un refus de demande de mariage ne signifie PAS la fin d’une relation. Loin de là ! De nombreux couples sont passés par un refus de demande en mariage tout en profitant d’une relation épanouissante par la suite. En effet, beaucoup de couples ont plus tard un mariage heureux, ce n’était juste pas le bon endroit ou le bon moment, pas la mauvaise personne.

À quoi sert cette honnêteté que vous avez initié à l’étape précédente ? C’est là qu’elle va vous servir. Grâce à cette base, vous pourrez continuer d’avancer main dans la main. Ainsi, vous saurez que la prochaine phase de votre relation est basée sur une compréhension mutuelle de là où vous en êtes.

Parfois, néanmoins, cela se termine par une séparation (rupture).  Dans ce cas, il est important de tenir compte de vos sentiments – ne les enfouissez pas, ne les ignorez pas et ne faites pas comme s’ils n’existaient pas ! C’est tout à fait normal de se sentir blessé(e) après un refus de demande en mariage. Ne vous torturez pas en imaginant d’autres issues ou scénarios, concentrez-vous uniquement sur ce que vous pouvez contrôler, c’est-à-dire comment vous allez prendre soin de vous et revenir en force.

0 Partages
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous pouvez également aimer