Sur quel genou fait-on sa demande en mariage ?

0 Partages
0
0
0

Vous avez acheté la bague, préparé votre discours et il est temps de demander votre bien-aimé(e) en mariage. Mais une question demeure : si vous mettez un genou à terre, sur quel genou allez-vous faire votre demande ?

Nous l’avons tous vu dans des films et certains parmi nous ont peut-être eu la chance de le voir se produire dans la vie réelle, que ce soit dans un parc, à la plage ou lors d’un événement, par exemple. Lorsque l’on souhaite demander sa ou son partenaire en mariage, la tradition veut que l’on mette un genou à terre avant de poser la question. Mais bien que ce soit la norme – et d’ailleurs, probablement parce que c’estlanorme – vous n’y avez peut-être jamais réfléchi en détail. Pourquoi pose-t-on un genou à terre pour faire sa demande en mariage ? Sur quel genou la fait-on ? Y a-t-il une manière spécifique de le faire ? Qu’est-ce que cela symbolise ? Nous avons les réponses à toutes les questions ci-dessous.

Pourquoi met-on un genou à terre pour faire sa demande en mariage ?

L’origine de ce geste est très intéressante : il s’agit d’une action ancienne à laquelle on a donné une signification relativement nouvelle. Certains disent que le fait de se mettre à genoux – une pratique appelée « génuflexion », si vous voulez un mot savant pour impressionner vos amis lors de vos prochaines conversations – remonte à 328 avant J.-C., lorsqu’Alexandre le Grand l’a introduite dans sa cour.

À l’origine, il s’agissait d’une manifestation de respect, d’obéissance et de loyauté, comme on peut le voir aujourd’hui lorsque les gens s’inclinent devant la royauté. Cependant, son utilisation dans les demandes en mariage – c’est-à-dire comme preuve de respect, d’obéissance et de loyauté envers son partenaire – ne date que de quelques décennies, et non de plusieurs millénaires. Elle donne une touche de romantisme, de panache et de cérémonie à une question qui s’apparentait autrefois davantage à une transaction commerciale.

L’origine de cette coutume n’a cependant pas été entièrement démontrée, et certains pensent qu’elle découle plutôt du symbolisme de l’agenouillement dans la religion. Le mariage et la religion étant autrefois inextricablement associés, la pratique est devenue liée au mariage au fil du temps. D’autres encore disent qu’il s’agit d’un symbole d’abandon, qui consiste à abandonner son cœur à la personne que l’on aime le plus au monde (et à lui faire confiance pour qu’elle en prenne soin – et dise oui !).

Quel genou mettre à terre ?

Traditionnellement, la réponse à la question « Sur quel genou fait-on sa demande en mariage ? » est : le genou gauche. Si vous voulez suivre l’étiquette à la lettre, vous devez vous agenouiller du côté gauche et tenir l’écrin dans votre main gauche, ce qui vous permet de l’ouvrir avec votre main droite.

(Toutefois, dans la pratique, la réponse est la suivante : votre partenaire ne remarquera probablement pas sur quel genou vous vous trouvez, car il sera tellement surpris et ravi de vous voir sur l’un ou l’autre genou ! Ne vous préoccupez donc pas trop de la question de savoir sur quel genou vous faites votre demande en mariage).

Et bien sûr, il y a toutes les chances que vous soyez plus stable en mettant le genou droit à terre, car la plupart des gens sont droitiers. Si poser le genou droit vous semble plus commode, faites ce qui vous convient le mieux.

Dois-je poser un genou à terre pour faire ma demande en mariage ?

Comme pour la plupart des choses liées aux traditions de mariage et de fiançailles, ce qui compte le plus, c’est ce qui vous tient à cœur. Pour certaines personnes, la demande en mariage avec genou à terre est un rêve de toujours, tandis que pour d’autres, c’est une tradition dont elles préfèrent se passer. Si, pour une raison ou une autre, cela ne vous convient pas ou ne convient pas à votre partenaire, ne vous sentez pas obligé de le faire.

0 Partages
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous pouvez également aimer